Nice Côte d'Azur 2024 : 67ème Académie Internationale d'Eté de Nice.

Villanueva Isabel

Villanueva Isabel

Collège royal de musique à Londres
Conservatoire Supérieur de Musique du Liceu à Barcelone

  Poser une question à ce professeur

Description

Saluée par The Strad comme « une artiste qui prend des risques » et décrite par le magazine Pizzicato comme « une artiste sensible qui sait plonger dans les profondeurs de la musique », sa passion pour la promotion de l’alto, combinée à ses performances charismatiques et expressives ainsi qu’à la beauté de son son, établit immédiatement un lien avec le public et fait d’Isabel Villanueva l’une des altistes les plus estimées et complètes d’aujourd’hui. Mme Villanueva a développé une carrière mondiale en se produisant dans plus de 25 pays à travers l’Europe, la Russie, la Chine, l’Amérique latine et le Moyen-Orient.

À l’âge de 18 ans, elle a interprété le Concerto pour alto de Bartók avec l’Orchestre Symphonique de la Radio Télévision Espagnole, diffusé par la TVE, et depuis, elle est régulièrement invitée en tant que soliste avec des orchestres incluant les Solistes de Moscou (Mozart), l’Orchestre Symphonique National d’Estonie (Gubaidulina & Olivero), les Solistes de Zagreb (Paganini & Weber), l’Orchestre Philharmonique du Liban (Khoury), l’Orchestre Philharmonique de Jalisco (Berlioz), l’Orchestre Symphonique de Nuevo León (Paganini & Berlioz), l’Orchestre Symphonique National de Colombie (Bruch & Britten), l’Orchestre Symphonique de Cuenca en Équateur (Bartók), la Real Philharmonia de Galice (Walton), l’Orchestre Symphonique de Castille et Léon (Bartók), l’Orchestre Symphonique de Navarre (Walton & Berlioz), l’Orchestre Symphonique de Córdoba (García-Abril), l’Orchestre Symphonique ADDA d’Alicante (García-Abril), la Philharmonie de Malaga (Bartók), l’Oviedo Filarmonía (Walton), l’Orchestre Symphonique Espagnol RTVE (Bartók & Walton), l’Orchestre Symphonique de l’État d’Istanbul (Bartók), l’Orchestre Symphonique d’État de la Nouvelle Russie (Bartók), l’Orchestre National d’Andorre (Hoffmeister & Rolla), la Chapelle de Saint-Pétersbourg (Bruch), l’Orchestre National de la Jeunesse du Pérou (Bruch & J.C.Bach), l’Orchestre Symphonique Juan José Landaeta (Berlioz), l’Orchestre Symphonique Simón Bolívar au Venezuela (Concerto pour alto de Bartók), entre autres. Elle possède un large répertoire incluant plus de 30 concertos pour alto du baroque à la période contemporaine. Elle a travaillé avec des chefs d’orchestre incluant Michel Plasson, Jacek Kaspszyk, Yaron Traub, Rodolfo Saglimbeni, Paul Daniel, Andres Mustonen, Jorge Mester, Christian Vásquez et Lior Shambadal.

Ses performances solo incluent des lieux et festivals importants tels que la Grande Salle de la Philharmonie de Saint-Pétersbourg, le Konzerthaus de Berlin, la Salle de Concert d’Estonie, la Société de Musique La Chaux-de-Fonds, le Rottweil Musikfestival, le Musée d’Orsay à Paris, le Teatro Nacional de Costa Rica, le Bath Music Festival, la Salle Philharmonique Slovène, le Théâtre de la Cour Royale à Copenhague, le Xinghai Concert Hall à Guangzhou, le Roudaki Hall à Téhéran, le Gran Teatro Nacional de Lima, l’Assembly Hall de Beyrouth, l’Auditorio Nacional de Madrid, le Palau de la Música Catalana, la Société Philharmonique de Bilbao, le Festival de Santander, le Wigmore Hall à Londres.

Son premier album Bohèmes avec le pianiste François Dumont a été reçu avec beaucoup d’acclamations et a été couronné « Meilleur Album Classique de l’Année 2018 » aux Prix de la Musique Indépendante Espagnole (Premios MIN). En 2023, son deuxième album, Ritual pour alto solo, comprenant de la musique sur plus de 1000 ans, de Hildegard von Bingen à György Kurtág, a rapidement attiré l’attention des médias et a été nominé pour les prestigieux ICMA Awards 2024 comme « Meilleur Solo Instrumental ».

Isabel a été impliquée dans la collaboration et la création de plus de 20 nouvelles œuvres pour alto, dont beaucoup lui sont dédiées, incluant des compositeurs tels que Gubaidulina, Sotelo, García-Abril, Kurtág, Khayam, Khoury, Cervelló, Marco. Parmi les moments forts de ses concertos, citons en 2010 la première du Concerto pour alto de José Zárate à l’Auditorium de Saragosse, plus tard enregistré avec l’Orchestre d’Extremadure (Sony Classical 2017). En 2012, elle a été invitée à la Gala du 80e anniversaire de Sofia Gubaidulina à la Grande Salle de la Philharmonie de Saint-Pétersbourg, interprétant son Concerto pour deux altos « Deux Chemins » avec l’Orchestre Symphonique National d’Estonie. En 2017, elle a créé le Concerto pour alto « Perdu pour ce Monde » de Houtaf Khoury qui lui est dédié, avec l’Orchestre Philharmonique du Liban à Beyrouth. En 2018, elle a re-créé le Concerto pour alto « Cantos de Ordesa » d’Antón García-Abril avec l’Orchestre de Córdoba.

Musicienne de chambre passionnée, elle se produit avec des artistes reconnus tels que les quatuors Prazak et Parisii, Alexander Sitkovetsky, Tedi Papavrami, Olivier Charlier, Victor Julien-Laferrière, Leonard Elschenbroich, Astrig Siranossian, Daniel Schnyder, Rafael Aguirre, Iddo Bar-Shaï et François Dumont.

L’esprit innovant d’Isabel pour amener la musique classique à de nouveaux publics l’a conduite à créer des projets transversaux avec des artistes tels que le chorégraphe Antonio Ruz (SIGNOS pour alto solo chorégraphié), le pianiste de jazz Moisés Sánchez (RAÍCES 2020) et la cantaora Rocío Márquez, entre autres. Elle est également la créatrice en 2018 de VIOLA POWER, dans le but de connecter des altistes du monde entier à travers différentes activités. Elle a été artiste invitée à la Biennale Arte di Venezia, à la Gala Prix Lumières à Paris, au Palais Royal à Madrid, au Festival Flamenco On Fire, entre autres.

Isabel Villanueva occupe des postes de professeur au Royal College of Music à Londres et au Conservatori Superior de Música del Liceu à Barcelone, et donne régulièrement des masterclasses dans des institutions prestigieuses, notamment : le Conservatoire de Genève, El Sistema de Venezuela, l’Universidad Panamericana de México, l’University of Arts à Téhéran, le Bogotá Interviolas Festival, l’Université de Bath, le Conservatoire Supérieur de Musique du Liban, l’Academia Stauffer à Crémone, l’Orchestre National des Jeunes d’Espagne.

Sa carrière exceptionnelle en tant que soliste et pionnière de l’alto, ainsi que son dévouement et sa passion pour promouvoir son instrument ont été reconnus avec le prestigieux prix « El Ojo Crítico » de la Corporation de Radiodiffusion Nationale Espagnole en 2015 et le Prix de la Culture de la Communauté de Madrid en 2019 ; c’est la première fois que l’un de ces prix a été attribué à un altiste.

Isabel est née à Pampelune (Espagne), commençant sa formation musicale dans sa ville natale et à Londres, Sienne, Genève avec des professeurs tels qu’Igor Sulyga, Lawrence Power, Nobuko Imai et Yuri Bashmet.

Isabel Villanueva joue sur une alto Enrico Catenar (Turin 1670).

Nous n'avons pas encore mis à jour l'actualité de ce professeur.

Questions et demandes générales

Il n'y a pas encore de demandes de renseignements.